Du 11 au 24 octobre 2021, venez rencontrer nos alumni aux parcours exceptionnels lors de la seconde édition TBS Global Week, en partenariat avec TBS Alumni et la Fondation TBS.  

« Impossible is not a fact. It’s an opinion. »

1

100% online

7

Jours d’échanges

5

Événements

20

Conférences

40

Speakers

site web tbsglobalweek

Cette année, focus sur 4 thématiques chères à la communauté TBS :

  • la tech & l’entrepreneuriat
  • le développement durable & la responsabilité sociétale des entreprises (RSE)
  • l’intelligence artificielle (IA) & le Big Data 
  • la Mobilité & l’Aéro(-nautique & -spatiale).

Quelques speakers & panelistes de cette édition

Anaïs MAZALEYRAT (PGE 2005) – Business Performance Manager chez Airbus et Créatrice de A Piece of Sky.

tbs global week 2021 anais a piece of sky

« Sur le chemin, amusez-vous, tout passera mieux. »

Suite à mon Programme Grande École, parcours Strategy and International Business Management, j’ai commencé chez Accenture et j’ai rejoint Airbus en 2009. J’y ai occupé des fonctions de management liées à la transformation du business. En 2017, j’ai voulu aller plus loin dans la transformation en créant le projet et la marque A PIECE OF SKY, qui vise à transformer des pièces usagées d’Airbus en meubles design pour les vendre au grand public.

Sans forcément faire de très grandes choses, pour moi, il est important de régulièrement se poser la question de savoir si ce que l’on fait au quotidien est en accord avec ses valeurs. Et si ce n’est pas le cas, comment faire en sorte pour réaligner tout ça ? Cela peut être aussi dimensionnant que changer complètement de carrière ou aussi simple que de proposer des initiatives très pragmatiques dans son équipe et son job actuel. C’était le cas avec A PIECE OF SKY.

Mon parcours à TBS m’a apporté l’envie d’évoluer dans un univers international et cosmopolite, une aptitude à collaborer efficacement sur des projets variés, des bases en marketing et de stratégie qui m’ont été bien utiles pour A PIECE OF SKY, même 15 ans après, donc merci TBS !

Aux étudiants actuels, j’ai envie de leur dire : « Passez à l’action, essayez, trompez-vous, testez, puis de temps en temps, faites de la place dans votre agenda pour réfléchir à tout ça ».

Jérémy BROUTIN (PGE 2011) – Technical Program Manager chez Google Photos

tbs global week 2021 jeremy broutin

« Impacter le monde commence par impacter 1 ou 2 personnes »

Expatrié depuis ma sortie de l’école, je travaille actuellement chez Google en tant que Technical Program Manager dans la Silicon Valley. Plus spécifiquement, je suis en charge des projets Artificial Intelligence (AI) and Machine Learning (ML) de Google Photos.

J’ai rejoint le Programme Grande École de TBS, 13 ans en arrière, en 2008. J’ai choisi la spécialisation “Online Business Management” pour ma dernière année, après un an de césure.

Quand je regarde en arrière et analyse ce que j’ai pu tirer de ma formation, les principaux points forts sont :

  • le développement des “soft skills” (collaboration, planification, négociation, présentation)
  • l’ouverture à l’ensemble des thématiques associées au fonctionnement d’une entreprise ou d’un projet
  • l’autonomie et l’encouragement à la pro-activité (semestre a l’étranger, césure, apprentissage, spécialisation)

Cela m’a permis de développer une grande capacité d’adaptation et une curiosité professionnelle. Ces éléments se sont traduits par une évolution constante en interne, vers des rôles toujours complexes et sur des problématiques complètement différentes.

Au lieu de se concentrer sur comment avoir un impact sur le monde, je recommanderai aux étudiants/alumni de creuser deux aspects :

  1. Associez votre travail ou votre projet à un intérêt personnel ou une passion.
    L’impact que l’on a sur le monde n’est jamais aussi fort que lorsque l’on est personnellement impliqué.
  2. Impacter le monde commence par impacter 1 ou 2 personnes.
    Si un projet ou une thématique vous tient à cœur, réfléchissez aux opportunités locales. C’est en identifiant des problèmes et des solutions sur une petite échelle que l’on peut ensuite les étendre à grande échelle.

Charles Delbes (Bachelor 2012) – Fondateur et directeur de développement de Foodfast, au Chili

photo charles miniature

« Grâce à ma formation à TBS j’ai pu voyager rapidement, m’ouvrir l’esprit et sortir de ma zone de confort. Mon année Erasmus en Croatie a été un tremplin vers mon parcours international ».

J’ai 30 ans et je suis entrepreneur au Chili depuis maintenant 4 ans !  

Mes 2 objectifs en arrivant au Chili étaient d’apprendre l’espagnol et d’entreprendre un petit projet. Ainsi, en septembre 2017, j’ai lancé la première marque de Poke Bowl au Chili avec un mini foodtruck et pour seul budget 5000€ (dont 4000€ qui ont servi pour acheter un pickup). Les 6 premiers mois du projet, je faisais des événements privés et des marchés gastronomiques à Santiago. Cette phase de test m’a permis de valider le produit par rapport à la clientèle de la ville.

Ensuite, j’ai décidé d’innover et d’ouvrir la première Dark Kitchen du Chili avec ma marque de Poke, dans une cuisine d’une maison de quartier, pour tester le modèle 100% livraison. Comme pour le foodtuck, au bout de 6 mois, j’ai validé le modèle et j’ai trouvé des associés pour développer plusieurs marques 100% digitales dans la food.

Nous sommes maintenant 30 personnes dans l’entreprise et je m’occupe dorénavant de toute la partie expansion. 

Grâce à ma formation à TBS, j’ai pu voyager rapidement, m’ouvrir l’esprit et sortir de ma zone de confort. J’ai suivi le parcours Bachelor en Commerce International, de 2009 à 2012, avec une année en échange à Zagreb. Mon année Erasmus en Croatie aura été un tremplin vers mon parcours international.

Au cours de ma formation, j’ai pu apprendre des choses concrètes sur le business, que j’ai pu réutiliser pendant mon parcours professionnel. Les professeurs sont de grandes qualités et tournés vers la pratique, plus que le théorique. 

Il faut profiter des années en école de commerce pour apprendre un maximum de choses et se concentrer sur le monde de demain, avec toutes ses problématiques, qu’elles soient écologiques, business, etc… Il faut que les étudiants sortent de leur zone de confort et lancent des projets au cours de leurs études. Il n’a jamais été aussi facile de lancer des projets avec les nouvelles technologies, les réseaux-sociaux, Internet. Également, n’oubliez pas la transition digitale ! Il faut se former très rapidement sur la data, le digital, la blockchain pour pouvoir avoir un profil business, tout en comprenant les défis technologiques du futur.

Teaser 2e édition de la TBS Global Week 2021


Retour sur la 1ère édition de la TBS Global Week en 2020

La TBS Global Week est née en 2020 d’une adaptation indispensable à un bouleversement planétaire que personne n’avait vu venir !

Apprendre à se réinventer face aux mutations de la société est l’un des enseignements les plus importants de TBS Education et notre réseau alumni nous le prouve encore une fois avec cet événement !

Chiffres clefs édition 2020 :

  • 60 speakers
  • 9 jours – 30 conférences – 15 ateliers
  • 1200 participants provenant de 25 pays et 6 continents
  • 11 000€ collectés pour la Fondation TBS
tbs global week 2021