• Toulouse Entiore, Paris, Barcelone, Casablanca
  • Anglais, Français, Espagnol
  • 29 700€ (3 ans / candidat de métropole)
    35 100€ (3 ans / candidats internationaux et des lycées français de l'étranger L.F.E)
  • Full-Time
  • 01 septembre 2023

Shannon Picardo, une souplesse pédagogique qui encourage l’entrepreneuriat

shannon picardo

« Pour moi, rien n’a été plus formateur que l’expérience professionnelle ! J’ai appris d’autant mieux et vite au sein de l’incubateur TBSeeds que la direction et les enseignants du Bachelor ont su se montrer compréhensifs sur mes priorités entrepreneuriales. »

Voir le portrait

La fibre commerciale mais pas l’envie d’une prépa

A défaut de connaître Shannon Picardo, il est probable que vous connaissiez l’entreprise qu’il a créée au cours de ses années Bachelor : SchoolMouv. Un lycéen sur deux utilise en 2022 la plateforme d’accompagnement scolaire qu’il a imaginée il y a désormais un peu plus de dix ans. « En préparant mon bac en 2011, j’ai cherché des cours en ligne et je n’ai trouvé qu’une prof d’histoire-géo qui proposait des vidéos de synthèse sur YouTube. L’idée de SchoolMouv vient de là. » Dès lors, Shannon sait qu’il veut être entrepreneur. Alors, une école de commerce, c’était une évidence. « Par contre, je savais aussi que je ne voulais pas faire une prépa, pas envie de sacrifier ma vie étudiante ! Alors le Bachelor et ses trois années d’études, ses stages, etc… c’était super pour moi ! ».

L’incubateur comme rampe de lancement et réseau de compétences

Pourquoi le Bachelor de TBS Education ? « J’avais le choix et j’ai sélectionné TBS Education pour sa réputation et sa dimension internationale – atout que j’ai finalement peu exploité puisque dès ma première année, l’école créait son incubateur… que j’ai intégré immédiatement pour créer SchoolMouv. » L’incubateur TBSeeds ? Comme son nom le suggère, c’est une « couveuse » à startups et entreprises où les étudiants-entrepreneurs bénéficient de locaux, coaching et réseaux de professionnels et amis – et futurs associés dans le cas de Shannon ! « C’est là que j’ai rencontré les personnes qui m’ont aidé tout au long de la création d’entreprise : profs, investisseurs, banquiers… ».

L’expérience professionnelle et étudiante en même temps

Très impliqué dans son projet, l’expérience entrepreneuriale de Shannon s’est substituée à l’obligation de stage en entreprise, hormis le stage de dernière année à l’étranger (au Portugal), obligatoire pour valider le Bachelor. « J’ai conscience d’avoir appris beaucoup plus vite en travaillant sur SchoolMouv. Même si cela signifiait de cumuler aux journées étudiantes les journées d’entrepreneur ! » Solidement liés par leur expérience, les premiers étudiants « incubés » de TBS Education ont cofondé At Home – « Nous avions envie d’un lieu pour nous retrouver et poursuivre le développement de nos entreprises ! » -, espace de coworking et communauté forte aujourd’hui de plus de quatre-vingts entreprises !


Claire Mayanobe, la découverte de ma vocation professionnelle

1609773068980

« Avant d’être admise au Bachelor de TBS Education, je n’avais jamais entendu parler de Supply Chain Management et je ne connaissais pas les métiers Achats. J’ai découvert ce qui est devenu ma vocation professionnelle au cours de mes études à TBS Education. Une preuve, s’il en était besoin que le Bachelor ouvre beaucoup de portes. »

Voir le portrait

La révélation du Supply Chain Management

« Quand je rentre en Bachelor, j’imagine faire des RH ou du contrôle de gestion, comme mon père. Et, pour être honnête, je n’ai qu’une vague idée de ce qu’est le commerce international ! » Douze ans après l’obtention de son Bachelor en 2010 (suivi du Programme Grande Ecole en 2013 et d’un Master spécialisé en école d’ingénieurs en 2014), Claire Mayanobe opère chez le constructeur aéronautique Airbus au sein d’un service en charge d’une chaîne d’approvisionnement. « Je travaille avec des fournisseurs du monde entier ! »

Ce que Claire a le plus apprécié de ses études Bachelor ? « C’est une formation très opérationnelle : nous apprenons la comptabilité, la vente, le marketing, la communication ; nous faisons un stage dès la première année… Le Bachelor est très ouvert. Il nous autorise à envisager tous les champs du possible tout en étant très professionnalisant. »

Un cursus international

En deuxième année, Claire part en expatriation académique à l’université de Nottingham. « Je rêvais de partir en Erasmus et j’ai été comblée ! J’aime cette dimension internationale de notre formation où nous pouvons échanger dès la première année avec des étudiants étrangers présents sur notre campus, où nous découvrons d’autres modèles académiques, où nous pouvons apprendre tant et si vite sur nous-même lors de ces séjours à l’étranger ! »

Le Bachelor d’une grande école reconnue

A l’aune de ses expatriations, lors de ses stages et débuts professionnels, Claire mesure la qualité de l’enseignement académique qu’elle a reçu à TBS Education. « Il n’existe pas beaucoup d’école triplement accréditée (labels américain, anglais et européen). Je dois avouer que les profs sont importants pour moi : ils doivent être inspirants et professionnels ! Tout au long du parcours Bachelor, ce fut le cas : l’ensemble des intervenants ont été très pros tout en sachant s’adapter, surtout en première année, aux frais bacheliers qui nous étions ! »


Muriel LESZKOWICZ Saldana, l’appel de l’international

1517676707825

« A 17 ans, je suis certaine de mon choix : je veux faire du commerce international et le Bachelor sera pour moi la bonne voie. Et ça l’a été ! Y compris en m’offrant l’opportunité de poursuivre en programme grande école. »

Voir le portrait

« A l’issue du bac, je ne rêve que d’international. Et je ne dépose qu’une seule candidature tant je suis certaine que ce Bachelor est fait pour moi ! » Marraine de la future promotion 2024, elle-même diplômée en 2001, Muriel Leszkowicz Saldana se remémore sa conviction d’alors. Menant un parcours sans faute de manager commercial – international, bien sûr – chez le constructeur aéronautique Airbus, elle recommande le Bachelor de TBS Education pour cette dimension internationale, au cœur de la pédagogie. « C’est une formation qui facilite une entrée très opérationnelle dans le secteur international. Tout en autorisant la poursuite des études vers un programme grande école (PGE), comme je l’ai fait moi-même ».

Une promotion internationale

« Lors de mes années de Bachelor, j’apprends les fondamentaux du commerce, le marketing, la négociation… Et je suis comblée par la dimension internationale ! Au sein de la promo, les nationalités se croisent et se mêlent : malgaches, marocains, béninois… C’est stimulant, d’autant qu’il existe entre nous tous un bel esprit de solidarité et d’entraide. »

C’est également lors du passage de Muriel en Bachelor que l’école tisse l’un de ses premiers partenariats internationaux dans une université anglaise. « Nous sommes à l’époque sélectionnés pour une année complète d’étude à Londres : cinq étudiants seulement ! J’y découvre la finance, l’économie… Le contenu pédagogique va bien au-delà de mes espérances. J’apprends aussi l’indépendance et l’autonomie dans une ville que je ne connais pas. » Aujourd’hui, TBS Education possède un campus à Barcelone, un autre à Casablanca et affiche plus de cent vingt universités partenaires partout dans le monde.

Le Bachelor suffit, sinon savoir pourquoi continuer

« Assez vite, je sais que je veux continuer au-delà du Bachelor et je postule au programme grande école (PGE) dans le courant de la troisième année. Pourquoi ? Je pense que je n’ai pas assez de bagages par rapport à la carrière dans laquelle je me projette alors. »

C’est en effet le conseil que Muriel donne aux Bachelors tentés de poursuivre en PGE : il faut savoir pourquoi continuer, avoir en tête un projet précis, tant le Bachelor peut suffire. Surtout lorsque l’on choisit en troisième année la voie de l’alternance, que Muriel recrute et fréquente régulièrement chez Airbus. C’est d’ailleurs un autre de ses conseils : tirer parti de chacun de ses stages en entreprise, tout au long du parcours pédagogique, pour affiner son projet professionnel.