Les apprenants du programme Manager en Stratégie et Développement International de TBS Executive Education, piloté par Sylvie Recoules se sont livrés à l’expérience de la classe inversée dans l’objectif de répondre à une problématique de stratégie digitale simple mais néanmoins complexe pour Logistics Operations by Daher.

À cette occasion le 10 et 11 mars, les apprenants de l’Executive Education sur le campus d’Entiore se sont immergés afin de résoudre un cas réel d’entreprise livré en amont. Puis accompagnés de Sylvie Bellard-Hilaire, ils ont participé à une restitution orale devant Florent François, directeur de Logistics Opération by Daher.
L’objectif de cette intervention ? Mettre l’apprenti(e) apprenant(e) au coeur de sa formation, créer du lien avec l’entreprise avec un vrai cas d’étude.

"... à mon sens, ce genre de partenariat doit s’inscrire dans la durée et se répéter régulièrement pour être efficace."

Florent François CEO – BY DAHER

Une expérience « Win / Win » pour l’Ecole et l’Entreprise.

images

Florent François, CEO de Logistics Operation by Daher s’est prêté à l’exercice.

Pourquoi avez-vous fait ce partenariat avec TBS education ?

La relation avec les écoles est à mon sens très intéressante, elle permet de rester connecter à un écosystème moderne et innovant.

Qu’est-ce qui vous plait le plus dans le projet ?

J’aime l’énergie que mettent les étudiants de TBS Education à appréhender le projet et à faire de leur mieux.

J’aime le partage entre l’école et l’entreprise

J’aime la collaboration et la confrontation de la réalité de l’entreprise avec la riche théorie scolaire.

Quel conseil donneriez-vous aux entreprises qui hésitent à monter ce type de projet ?

Je n’ai pas spécialement de conseil à donner aux entreprises qui hésitent, je dirais juste que l’intégration des futures générations professionnelles au plus tôt dans nos activités est indispensable pour garantir la pérennité de nos entreprises.

En 3 mots, quelle analyse faites-vous sur ce partenariat pédagogique avec TBS ?

Win / Win (mince il m’en manque 1 😉)

Les livrables des apprenants sont-ils à la hauteur de vos attentes ?

Dans le peu de temps imparti, les livrables sont de bonne qualité.

En mixant l’ensemble des livrables, nous avons su alimenter la stratégie marketing de LO grâce à TBS.

Leur vision « neuve » des outils digitaux nous a fait prendre conscience de certains points à améliorer dans notre stratégie.

Seriez-vous prêt à réitérer l’opération ?

Je suis impatient et je ne souhaite pas que cela soit un « one shot », à mon sens, ce genre de partenariat doit s’inscrire dans la durée et se répéter régulièrement pour être efficace.

Florent François  CEO – LOGISTICS OPERATION BY DAHER

Des apprenants satisfaits de cette expérience professionnelle

1/ Comment avez-vous vécu cette expérience ?

 

C’était une expérience très enrichissante à plusieurs niveaux. Selon moi, aucun d’entre nous n’avait eu un tel challenge à relever, à travailler en si grand nombre, en si peu de temps et avec de si grands attendus. Un challenge qui a été relevé par l’abnégation et l’implication de chacun. C’était aussi une matière très ludique pour appréhender les différentes notions de cours en lien avec le référencement, les réseaux sociaux et le marketing digital. 

Théo Cabaz

J’aborderais cette question par l’aspect le plus difficile ; je dirais que le fait de travailler avec un groupe de 14 apprenants a été l’une des difficultés les plus importantes du projet ; avoir à mettre en œuvre des compétences diverses : savoir être, notre capacité à être méthodiques, organisés développer nos qualités d’écoute et d’efficacité attendu d’un futur manager. Mettre en œuvre de telles qualités dans un laps de temps aussi court et auprès d’un aussi grand nombre de personnes a été une source de stress importante. Cependant, le stress est souvent associé à un challenge et cette semaine a été un véritable challenge, enrichissant dans lequel nous avons pu mettre en œuvre des compétences acquises, ainsi que de nouvelles compétences liées à nos expériences professionnelles individuelles.

Sarah THENE

2/ Qu’avez-vous apprécié en particulier ?

« J’ai particulièrement apprécié le fait d’élaborer un cas d’entreprise avec l’encadrement de Mme Bellard Hillaire et Rémy mon manager… un travail minutieux mine de rien. Par ailleurs, il était également intéressant de mettre nos connaissances et nos compétences à l’épreuve. Nous avons ouvert les portes de notre entreprise et j’étais persuadé que chaque apprenant apporterait son grain de sel et serait capable de répondre à la problématique donnée. Cela nous a permis de voir si nos connaissances théoriques étaient suffisamment maîtrisées et applicables à des problématiques concrètes pour certains et d’apprendre en pratiquant pour d’autres, dont moi-même. J’ai beaucoup apprécié le fait que les apprenants soient impliqués et organisés. Je tiens à souligner leur professionnalisme et encourage les recruteurs à jeter un œil à leurs profils respectifs après notre formation.daher 9 (3) Les livrables sont complets et répondent à nos besoins. Nous avons déjà mis en place un plan d’action marketing basé sur le travail fourni, le défi est donc pleinement relevé. »

Mamadou Diaby (alternant chez Logistic operation by DAHER) 

3/ Quelles ont été vos difficultés ?

« C’était un défi de faire travailler ensemble 26 esprits en si peu de temps, et il était quelque peu difficile d’avoir le rôle de commanditaire et de répondre aux questions de mes camarades tout en essayant d’être en phase avec les attentes théoriques d’une part et les besoins concrets de notre entreprise d’autre part. C’était aussi un défi de rester légitime, et d’endosser le rôle de tampon entre les apprenants, mais aussi entre eux et Mme Bellard Hillaire. J’ai aussi réalisé la qualité, l’adaptabilité et l’abnégation de mes camarades les plus concernés. » 

Mamadou Diaby (alternant chez Logistic operation by DAHER)

« Concernant les difficultés : la première difficulté a été le temps. Je pense, qu’une période plus longue aurait été bénéfique que ce soit pour la réalisation de livrables plus perfectionnés ainsi que d’un oral abouti. Une période plus longue aurait également permis de limiter le sentiment de stress et de pression présent pour ce projet.
La deuxième difficulté est selon moi le nombre. Il est très rare et, je crois que je n’avais jamais travaillé sur un même projet avec autant de personnes. Travailler avec un nombre de personnes aussi important entraîne forcément de nombreux avis divergents et des modes de travail pas forcément complémentaires entraînant donc une nouvelle difficulté. »

Sarah THENE

 

Steven.K

photo de couverture taxe d'app 2022

La taxe d’apprentissage est une ressource essentielle pour TBS Education...

logistics operations by daher

Dans le cadre du module de classe inversée les élèves...

visuel retour sur learning expedition

Le 17 novembre 2021 a eu lieu la Learning Expedition...

visuels aeroforum article

Le 18 novembre 2021, TBS Education sera une nouvelle fois...

logistics operations by daher