Business Game : deux jours pour faire vivre une entreprise

C’est un temps fort de l’année que les étudiants apprécient particulièrement. En avril, les étudiants de 1re années des trois campus de Toulouse, Barcelone et Casablanca ont participé au Business Game du Bachelor. Durant deux jours, regroupés par équipes, ils se sont mis dans la peau de managers et ont simulé la vie d’une entreprise qui lançait un nouveau produit sur un marché BtoB.

Ils ont dû pour cela bâtir leur stratégie de A à Z et la mettre en œuvre en prenant les bonnes décisions en termes de prix, d’approvisionnements, de quantité produites, de comptabilité… Le jeu simulant 4 années d’activité, il leur fallait faire évoluer leur entreprise, avec l’objectif d’améliorer leur trésorerie au fil du jeu. « Ce type de mise en situation a pour finalité de comprendre par l’action le fonctionnement d’une entreprise, en permettant aux étudiants de faire le lien entre les différentes matières qu’ils ont étudiées séparément au cours de l’année », explique Françoise Devenyi, coordinatrice pédagogique.

Des formats adaptés

Totalement autonomes, les étudiants sont encadrés durant l’exercice par des intervenants en comptabilité et en marketing et notés sur plusieurs critères : les prises de décision marketing, les états financiers prévisionnels, la rentabilité de l’entreprise à la clôture du jeu, une évaluation par les membres de l’équipe. Un oral de restitution devant une assemblée d’actionnaires leur était demandé à l’issue du jeu.

En raison de la situation sanitaire, les modalités du Business Game ont dû être adaptées cette année : les simulations se sont déroulées en distanciel sur les campus de Barcelone et de Casablanca, mais TBS a pu préserver un format en présentiel pour les étudiants toulousains, moyennant un renforcement des mesures de protection et un strict respect des gestes barrière. « Dans la mesure du possible, il nous paraissait intéressant de maintenir cette formule pour permettre aux étudiants de se retrouver. Cela favorise l’émulation et l’interactivité au sein des équipes et avec les encadrants. C’est aussi une volonté de leur permettre de vivre pleinement leur expérience étudiante à chaque fois que l’on peut », conclut Karine Villeneuve, coordinatrice pédagogique.


Business Game: two days to bring a company to life

Students particularly enjoy this event, which is one of the highlights of the year. In April, the first-year students from the three campuses in Toulouse, Barcelona and Casablanca took part in the Bachelor’s Business Game. This team project took place over two days. Students played the role of managers and simulated the life of a company launching a new product on a BtoB market.

Their brief was to build and implement a strategy from A to Z, making the right decisions in terms of pricing, supplies, output, accounting, etc. As the game simulated four years of activity, they had to grow their company with the goal of increasing cash flow as the game progressed. “The aim of this type of simulation is to provide a practical understanding of how a company works, enabling students to link up the different subjects studied separately during the year,” explains Françoise Devenyi, educational coordinator.

Appropriate formats

Students work independently, supervised during the exercise by accounting and marketing specialists. They are graded on several criteria: marketing decisions, projected financial statements, profitability at the end of the game, and an assessment by team members. At the end of the game, they were asked to make an oral presentation at a shareholders’ meeting.

Owing to the health situation, we had to adapt the organisation of the Business Game this year: simulations were conducted remotely on the Barcelona and Casablanca campuses, but TBS was able to maintain a classroom format for students in Toulouse, by reinforcing protection and ensuring strict compliance with barrier measures. “Insofar as possible, we thought it would be better to maintain this organisation so that students could meet up. This encourages emulation and interactivity between the teams and supervisors. The aim is also to enable them to enjoy the student experience to the full whenever possible,” concludes Karine Villeneuve, educational coordinator.

Business Game Bachelor (2)