"Maintenant j’agis" : l’appel des étudiants de TBS pour la 13e édition des ANEDD

Retour aux communiqués
Date de publication : 14/05/2019

Le 4 avril 2019, 750 participants ont été accueillis pour la 13e édition des Assises Nationales Étudiantes du Développement Durable (ANEDD) organisées par TBS. Le succès de cet événement, qui a rassemblé cette année des étudiants d’une dizaine d’écoles et d’universités françaises, ne s’est pas démenti. Il traduit la volonté de TBS d’inscrire la RSE et le développement durable au cœur de son projet pédagogique. L’ampleur et l’impact grandissant de ces Assises en font aujourd’hui un rendez-vous national incontournable de la mobilisation étudiante en faveur de l’environnement.

Une initiative étudiante devenue un événement de référence en matière de développement durable

Créées par les étudiants du Bureau du Développement Durable (B3D) de TBS il y a 13 ans, les ANEDD ont pour mot d’ordre : « Maintenant j’agis ! ». Un leitmotiv tourné vers l’action, qui entend rassembler le plus grand nombre d’acteurs engagés pour la préservation de l’environnement et la conception de modèles économiques plus durables. Pour la première fois cette année, plus d’une dizaine d’écoles et d’universités françaises ont répondu à l’appel.

Des ateliers pratiques ont permis aux participants de découvrir et d’expérimenter des solutions et méthodes responsables faciles à appliquer individuellement. Ils ont parallèlement été sensibilisés aux enjeux actuels du développement durable et de la responsabilité sociétale par le biais de deux conférences animées par des invités d’honneur tels que Denis Cheissoux, journaliste et présentateur chez France Inter. Organisées par et pour les jeunes avec l’appui des services administratifs, du corps professoral et des partenaires de TBS, les ANEDD ont une ambition forte : impliquer toutes les écoles et les universités françaises d’ici les 5 prochaines années.

Les Éco-Awards : un concours unique dans le paysage de l’enseignement supérieur français

Grand temps fort des ANEDD, les « Éco-Awards » distinguent chaque année les projets les plus prometteurs en matière de développement durable portés par des étudiants, des entreprises, des collectivités ou des organismes de recherche. TBS est l’une des seules écoles françaises à avoir créé un concours qui prévoit une dotation partagée de 6 000 € pour récompenser 8 initiatives innovantes.

Celles-ci ont été sélectionnées parmi plus de 70 candidatures et évaluées par des professionnels et des étudiants lors d’un grand oral. Les lauréats du Grand prix du Jury et du Prix coup de cœur Étudiant de cette édition 2019 sont :

1. ÉCO-AWARD ÉTUDIANTS

Grand prix du Jury : Imene GARIDI
Elle est à l’origine du projet « Boite ô Dons » qui met à disposition de personnes SDF des distributeurs automatiques multi-produits (alimentaires pour eux ou leurs animaux, hygiéniques, vestimentaires, médicamenteux…) utilisables via une carte personnelle. Dans un souci d’équité, ils ont un accès journalier limité aux distributeurs ainsi qu’aux produits qui sont réapprovisionnés grâce aux dons et invendus des hypermarchés ou des particuliers.

Prix coup de cœur Étudiant : Julie PASQUET
Pour Julie Pasquet, le voyage commence avec “Up For Europe.” Pendant 3 mois, cette association a pour ambition de recenser les revendications des étudiants européens afin de lutter pour une Europe plus écologique et sociale. À la fin de ce périple, des propositions concrètes formulées par et pour les étudiants seront transmises aux organisations européennes de représentation de la jeunesse.

2. ÉCO-AWARD ENTREPRISES

Grand prix du Jury :  Laure BETSCH
Fairly Made, l’agence de sourcing textile créée par Laure Betsch, permet d’assurer l’origine du fil et des tissus de l’intégralité d’une collection vestimentaire. Elle garantit ainsi l’engagement social et environnemental des fournisseurs auxquels font appel les marques.

Prix coup de cœur Étudiant : Charles DAUZET
Créateur du réseau La Boucle Verte, Charles DAUZET propose un service de collecte de canettes entièrement gratuit à des restaurants et autres lieux de consommation. Le réseau est financé par la vente d’emplacements publicitaires sur des collecteurs.

3. ÉCO-AWARD RECHERCHE

Grand prix du Jury : Sébastien GENTY
Il a été récompensé pour son étude cinétique de la réaction époxyde-amine sous rayonnement infrarouge et la détermination de propriétés mécaniques après cette polymérisation.

Prix coup de cœur Étudiant : Guillaume CARNIDE
Son étude porte sur le développement des procédés assistés par plasma de dépôts de matériaux nano composites par des méthodes d’injection de nanoparticules respectueuses de l’Homme et de l’environnement.

4. ÉCO-AWARD ORGANISATIONS D’UTILITÉ PUBLIQUE

Grand prix du Jury : Déborah DUTREY
Son projet CROQUE (Cantine Rurale Originale de Qualité Unique et Écologique) avec l’association 3PA Formation a pour but de confectionner des repas sains et équilibrés, grâce à la récupération de fruits et de légumes invendus venant de magasins bio et de maraîchers. L’objectif :  créer des liens intergénérationnels entre les jeunes cuisiniers et les bénévoles.

Prix coup de cœur Étudiant : Jonathan CONAN
Il a monté le projet “En boîte le plat”, développé avec ETIC emballage, un réseau de boîtes en verre consignées déployé à l’échelle d’une grande agglomération (Toulouse).

« Les ANEDD sont l’occasion de décloisonner toutes les disciplines. De créer du dialogue, de susciter le débat et de faire émerger des idées sur des enjeux sociaux et environnementaux qui doivent aujourd’hui être pris en compte par les étudiants et les entreprises. Plus que de partager des constats, leur vocation première est de proposer des solutions.»
Chloé Lacoume, étudiante, Présidente des ANEDD 2019

 


FOCUS : les chiffres clés de la 13e édition des ANEDD

  • 750 participants
  • 87 000 personnes touchées par le hashtag #ANEDD2019
  • 21 entreprises/organisations partenaires
  • 21 ateliers pratiques
  • 25 exposants à l’Éco-forum, le rendez-vous des « entreprises innovantes »
  • 6 avril : moments phares des ANEDD diffusés lors de l’émission de radio “CO2 mon amour” sur France Inter