TBS et KPMG accompagnent le développement des Scale-ups et forment les étudiants à cet environnement agile

Retour aux communiqués
Date de publication : 19/11/2018

Entreprises à succès bien connues, SigFox, Brico privé ou Hellocasa, pour ne citer qu’elles, font partie de l’univers des Scale-ups. Créées à Toulouse, certaines l’ont été par des alumni de TBS. Parce qu’elles constituent une opportunité pour la compétitivité du territoire et nécessitent des ressources humaines agiles, ces pépites en hyper-croissance sont au centre de toutes les attentions. Accompagner la transformation des startups en Entreprises de Taille Intermédiaires (2 à 3 fois moins nombreuses en France qu’en Allemagne ou au Royaume-Uni), tel est le défi auquel s’attelle le binôme TBS/KPMG. Forts d’une collaboration depuis 13 ans, ces derniers ont conclu, ce 22 octobre, un partenariat pédagogique et de recherche privilégié sur le segment des Scale-ups. Son objectif est notamment de former les étudiants de TBS aux problématiques et caractéristiques spécifiques des entreprises en hyper-croissance. La signature de la convention a eu lieu à l’issue d’une journée d’échanges dédiée aux Scale-ups qui a réuni près d’une centaine de professionnels et étudiants.

Les Scale-ups au centre de l’attention des économies développées

Après avoir misé sur les start-ups pour doper leur compétitivité, les économies développées focalisent désormais leur attention sur les Scale-ups. Que ces entreprises soient jeunes ou matures, leur phase d’hypercroissance est une période très critique. Avec seulement 4 500* ETI, la France accuse un sérieux retard sur ce segment d’entreprises, par rapport aux britanniques (10 500*) et aux allemands (12 700*). Dans le but de dynamiser son économie, l’Etat français s’emploie à mettre en place un écosystème d’accompagnement des Scale-ups. TBS, relai très actif sur le territoire, en a fait une de ses priorités.
* Source : (R.Pelloux, 19/9/18, cofondateur de Creads et Sherpa de la délégation française au G20 des Jeunes Entrepreneurs). Les Echos

TBS et KPMG mobilisées ensemble sur la problématique des Scale-ups

Initié en 2007, le partenariat entre TBS et KPMG était tourné vers les systèmes de pilotage des PME/PMI. Depuis l’an dernier, cette collaboration a été recentrée sur les Scale-Ups. Elle comprend trois axes d’intervention :

  • des actions de sensibilisation à la problématique des Scale-ups auprès des étudiants,  
  • des études de terrain menées par les étudiants, auprès de dirigeants de PME en croissance ou des constructions de business plans…
  • l’organisation de rencontres destinées aux professionnels de l’écosystème Scale-up.

L’ensemble de ces actions s’intègre dans une collaboration entre TBS et KPMG, l’école apportant son savoir-faire académique et KPMG, son expertise opérationnelle du segment.

 « La fidélité et la confiance entretenues depuis 13 ans dans la relation partenariale avec TBS est une source de fierté pour KPMG. L’enrichir d’une collaboration dans le cadre d’un parcours de l’école dédié aux Scale-ups s’inscrit parfaitement dans notre politique de gestion des talents. D’une part, nous en découvrons de nombreux à TBS, d’autre part, nous avons un intérêt à ce qu’ils se spécialisent dans un domaine où le besoin d’accompagnement pour ce type d’entreprises est fort. »
— Béatrice Charlas, directrice associée KPMG Entreprises

Un parcours du PGE dédié « Scale-up : gérer l’hyper croissance »

Les business schools sont peu nombreuses à proposer des initiatives et des programmes en faveur des Scale-ups, notamment adossés à des partenaires professionnels de l’envergure de KPMG. L’ambition de TBS, dans le cadre du Programme Grande École (PGE), est de former ses étudiants à évoluer « en mode Scale-up » dans des environnements très agiles où capacité d’adaptation, curiosité et enthousiasme sont des soft skills essentielles. Dans la mise en œuvre de ce parcours, le fort investissement de KPMG auprès des étudiants est décisif, il leur permet d’être au cœur des problématiques concrètes d’entreprises dans le cadre des divers travaux d’études (mémoires de recherche, stages, missions de conseil…) et de favoriser les échanges avec les Scale-ups

Une piste d’insertion professionnelle négligée parce que méconnue

Le 22 octobre dernier, TBS organisait, en partenariat avec KPMG et la CCI d’Occitanie, une seconde demi-journée d’information sur les défis des Scale-ups.
A cette occasion, François Bloch, directeur général de KPMG France, a présenté les résultats de l’étude KPMG-IFOP « Hyper-croissance : le défi de l’écosystème entrepreneurial français », en présence de nombreux professionnels et entrepreneurs. Cet évènement a donné l’opportunité aux étudiants de TBS d’appréhender de nouvelles perspectives d’insertion professionnelle :

« J’ai été impressionnée que François Bloch, directeur général de KPMG France vienne personnellement à TBS pour animer cette conférence. J’y ai découvert les spécificités des Scale-ups : culture d’entreprise, mode de croissance, importance des besoins en fonds de roulement, faible féminisation des dirigeants… et ai été frappée par deux paradoxes : l’excellent taux de croissance des Scales-Up (entre 20% et 50%) malgré un contexte économique difficile ; les difficultés de recrutement qu’elles rencontrent, avec un taux de chômage en France de 9%. »
— Audrey Da Silva, étudiante en Master 2 du Programme Grande Ecole de TBS
 
Ce temps fort a été clôturé par la signature de la convention de partenariat entre TBS et KPMG.
« Le partenariat avec KPMG constitue un des axes fondamentaux de nos actions envers les Scale-Ups. Je suis très heureux d’officialiser notre 13° année de confiance et de collaboration autour d’une thématique aussi essentielle que la compétitivité de notre territoire avec l’objectif de donner à nos étudiants un état d’esprit qui, pour citer l’étude de KPMG, « mêle un nécessaire devoir d’utopie à une importante rigueur managériale et organisationnelle ! »
— François Bonvalet, directeur général de TBS