Annales du concours d'entrée 1ère année

Logique / Admission en B1 : 2 séries de tests psychotechniques (75 mn) sont proposés :

1) La 1ère série de tests (30 mn) évalue le raisonnement abstrait, elle sollicite ainsi la capacité inductive de la personne. Il s'agit d'un test d’aptitudes mentales non verbales dont la tâche consiste à résoudre des problèmes graphique. Il mesure ainsi la capacité à :

  • formuler de nouveaux concepts lorsqu’on est confronté à des informations nouvelles, 
  • trouver du sens face à des informations confuses ou ambigües, 
  • raisonner clairement à partir de situations ou d’événements complexes.

Le ou la candidat/e doit ainsi :

  • Faire preuve de capacités à raisonner de manière claire ;
  • Identifier les problèmes ;
  • Evaluer les situations de manière globale ;
  • Choisir parmi différentes solutions en prenant en compte toutes les informations données.

2) La 2ème série de tests (45 mn) évalue le jugement analytique d’une personne et sa capacité à raisonner de manière objective. Cette épreuve évalue donc la pensée critique et sera composée de plusieurs subtests qui vont requérir chacun la mise en jeu de capacités à raisonner de façon logique et cartésienne. Chaque subtests est constitué de plusieurs affirmations ou descriptions de situations sur lesquelles le ou la candidat/e doit évaluer différents aspects du raisonnement critique.

  • La partie 1 permet d'évaluer la finesse de l'analyse. Il faut faire preuve d'une analyse rigoureuse, n'omettant aucune donnée, mais aussi de nuances dans les conclusions que l'on peut en tirer. Le ou la candidat/e doit se fier aux faits présents.
  • La partie 2 permet d'évaluer la compréhension de l'implicite et du non-dit, de façon objective. Le ou la candidat/e doit distinguer ce qui est admis et ce qui est simplement supposé.
  • La partie 3 permet d'évaluer la logique déductive, mais la base des énoncés comme les conclusions proposées sont le plus souvent « non neutres » et peuvent être interprétées en fonction des opinions personnelles. Le ou la candidat/e doit prendre du recul par rapport à ses croyances et analyser la situation de manière objective.
  • La partie 4 permet d’estimer la capacité à évaluer la validité d'une preuve. Il est basé sur la rigueur de l'analyse du ou de la candidat/e. A nouveau, il ou elle doit prendre du recul par rapport aux options personnelles pour pouvoir évaluer la valeur objective des arguments présentés.

Pendant l’épreuve, 5 mn sont consacrées avant chaque série de tests à une présentation de ceux-ci et à quelques exercices d’entraînement.
Une préparation à ces épreuves n’est pas prévue, ni souhaitable.

Les deux séries de tests sont basées sur le principe de la ‘Test fairness’, c’est-à-dire le contenu précis des tests ne peut pas être connu ou préparé par des candidats, ceci afin d’assurer la même probabilité de réussite pour tous, et pour préserver la validité des épreuves. Tous les candidats ont ainsi le même point de départ et se trouvent dans la même situation d’évaluation.

Cette condition assure la standardisation de la situation de test et permet la comparaison entre les différents candidats et leurs résultats. Les tests cherchent à évaluer les capacités intellectuelles fondamentales des candidats. Afin de pouvoir distinguer ces capacités d’autres aspects liés à la personnalité (aspects motivationnels) ou encore, d’autres aspects socio-économiques (temps et ressources pour la préparation), la conservation du format et du contenu précis des épreuves est également essentielle.


Consultez les annales des épreuves d'anglais

TBS Bachelor Admission 1ère année
TBS Bachelor Admission 1ère année