Les Ateliers du Syndicat National pour la Silver Economie

Le Syndicat National pour la Silver Economie s'est réuni le jeudi 11 avril, à l'université Paris Descartes, pour aborder le thème de la formation aux nouveaux métiers de la Silver Economie.

Françoise LE DEIST, Responsable du Mastère Spécialisé® Manager de Structures Sanitaires et Sociales, a participé à une table ronde, entourée de nombreux représentants du secteur de la santé : DRH, responsables formation, responsables pédagogiques...

'La formation, un enjeu vital pour les entreprises de la Silver Economie afin de répondre à leurs besoins croissants de valeur ajoutée, d'innovation et de savoir-faire ?"

3 grands thèmes ont été abordés au cours de cette table ronde :

  • L’évolution des métiers du secteur de la silver économie : on assiste à une professionnalisation des managers dans les EHPAD, rendue nécessaire par un environnement de plus en plus contraint et complexe ; professionnalisation aussi nécessaire des professionnels de santé et nécessité de proposer des perspectives de carrières et d’évolution professionnelle afin de rendre ces métiers plus attractifs et de fidéliser ces personnels dans un contexte de fort turn over et d’image dégradée de certains métiers liés au grand âge.
  • L’accompagnement des aidants (en particulier dans les cas de patients Alzheimer) : beaucoup d’aidants sont en grande souffrance car isolés et peu informés du soutien qu’on pourrait leur apporter. Il est nécessaire de développer un accompagnement renforcé et structuré : mise à disposition d’une plateforme d’informations, proposition de formations pour mieux les préparer à leur rôle d’aidant et pour mieux les soutenir au quotidien.
  • Les évolutions réglementaires et les bonnes pratiques en Europe et dans le monde concernant la silver économie : Le vieillissement de la population est un phénomène mondial qui ouvre de fortes opportunités et perspectives de développement à de nombreuses entreprises. Il représente un marché à fort potentiel pour de nombreux pays, mais cette croissance doit s’organiser et s’accompagner d’un cadre réglementaire afin de favoriser le développement des bonnes pratiques indispensables pour l’avenir du secteur.