Carrières et parité : les business schools sont de mauvaises élèves.

La question des inégalités de carrière entre hommes et femmes est un sujet de réflexion majeur. On ne compte plus les rapports émanant des pouvoirs publics, d’associations ou d’entreprises elles-mêmes, et qui soulignent les écarts en termes de salaire, de promotion ou d’accès aux postes de direction. Le droit du travail évolue, avec notamment la création d’un index de l’égalité Femmes-Hommes, mesurant les efforts des organisations, sous peine de sanctions financières.

Mais qu’en est-il des mentalités ? La formation étant l’un des creusets où se forgent les comportements de demain, il est ainsi légitime de se demander si les écoles de management et les universités sont elles-mêmes exemplaires en termes d’égalité de carrières entre hommes et femmes.

Force est de constater qu’il reste du chemin à parcourir, comme le montre l’étude sur les trajectoires de carrières selon le genre que nous avons menée dans les quinze plus grandes écoles de management françaises (voir le classement de l’Etudiant et celui du Figaro).

Lire la suite de l’article ›

‹ Actu précédente Actu suivante ›