Marielle Rouquette

Retour aux portraits
Date de publication : Jeudi 29 Septembre 2016
Diplômé Bachelor

J’ai effectué ma 2e année de Bachelor en échange universitaire à l'Université Bocconi, la meilleure université italienne pour le management. J’ai pu ensuite candidater à leur Master en Marketing, réputé ultra sélectif. C’est une chance inouïe pour moi, qui souhaite travailler dans le domaine de l’événementiel, dans l'entertainment ou le monde sportif.

Pourquoi avoir choisi le Bachelor de TBS ?

Je suis originaire d’Agen. Au lycée, j’ai fait un stage qui m’a permis de découvrir les différents services d’une entreprise. Cela m’a donné envie d‘étudier le management. J’avais très envie de partir à l’étranger, le programme Bachelor de TBS m’a attirée pour son côté international. La proximité de Toulouse a aussi joué, c’était rassurant pour moi qui étais encore très jeune.

Quand avez-vous concrétisé votre rêve de partir à l’étranger ?

En 1re année, j’ai terminé 20e de ma promo, ce qui m’ouvrait toutes les portes des universités partenaires de TBS dans le monde. J’ai eu beaucoup de chance, car c’était l’année où TBS inaugurait son accord avec la Bocconi, l’une des plus prestigieuses universités pour le management en Europe. Les 19 étudiants devant moi au classement ayant choisi d’autres destinations, j’ai décroché l’unique place offerte à Milan. Je n’en revenais pas ! Je ne parlais pas un mot d’italien, mais TBS prévoit tout : j’ai eu des cours de langue et de culture italienne. On vous donne les rudiments pour voyager et se débrouiller dans le pays d’accueil.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué durant votre échange universitaire ?

La Bocconi, c’est 12 000 étudiants, plus de 800 étrangers, vous plongez dans un bain très cosmopolite, c’est excitant ! J’ai rencontré beaucoup d’américains et d’australiens et j’ai sympathisé avec quatre cinq étudiants italiens, qui m’ont permis d’apprendre la langue. Ce qui m’a aussi marqué, c’est la qualité des intervenants. Pour l’option « Fashion management », les intervenants venaient de chez Gucci et Prada, c’était le top !

Comment avez-vous abordé la 3e année de Bachelor?

En rentrant de Milan, Toulouse m’a semblée toute petite, mais je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer… Pour conserver l’ambiance multiculturelle, j’ai choisi l’english track et la filière International Management. Je me suis investie dans la vie de l’école en créant une association, la « Welcome Team », devenue depuis une branche du BDE, qui a pour mission l’accueil des étudiants étrangers de passage sur le campus toulousain : organiser au mieux les arrivées, prévoir les pick-ups à la gare ou à l’aéroport, proposer des soirées et des visites culturelles pour faciliter leur intégration.

A part ça, je n’avais qu’une idée en tête : préparer au mieux ma sortie, car je rêvais de repartir à Milan pour un Master ! J’ai travaillé à fond le Toeic et le Tage Mage pour un galop d’essai, avant l'IELTS et le GMAT qui sont reconnus à l’international. En janvier 2016, un mail de la Bocconi m’indiquait les conditions à remplir et les modalités de candidature pour rejoindre leur master. J’ai soigné mon dossier et j’ai eu le bonheur d’être prise. Je repars là-bas dès la fin de mon stage en agence de communication sportive.

Vous venez d’obtenir votre diplôme. Avec le recul, que vous ont apporté ces 3 années de Bachelor TBS ?

Le plus gros apport de mon parcours au Bachelor est sans conteste l’ouverture à l’international et tout ce qui va avec : la maturité, l’ouverture d’esprit et un réseau important, en France comme à l’étranger. Ces 3 années m’ont aussi permis de trouver ma voie : je souhaite me spécialiser dans l'évènementiel et la communication, plus précisément dans les secteurs de l'entertainment ou du luxe.

 En savoir plus sur le Bachelor ›