David Larcher

Retour aux portraits
Date de publication : Lundi 25 Juillet 2016
Diplômé Aerospace MBA | Créateur de Coovia

Relatez votre parcours avant d'intégrer l'Aerospace MBA de TBS ?

Au démarrage, mon parcours semblait cousu de fil blanc : passionné d’aéronautique depuis l’enfance, j’ai étudié à l’Ecole Nationale Supérieure de l’Aérotechnique (ENSMA, Poitiers), avant de rejoindre Airbus en 2006. En 2009, j’ai ainsi pu intégrer l’Aerospace MBA

Pourquoi avez-vous choisi TBS ?

Tout simplement parce que des collègues airbusiens m’ont parlé de ce programme.
En effet, après 4 ans d’expérience au support client et dans la réparation structurelle des avions, j’ai ressenti l’envie d’élargir le spectre de mes compétences pour me frotter à la gestion et au management, domaines enseignées dans l’Aerospace MBA.

Votre formation à TBS, que vous a apporté cette formation tant dans l'approche pédagogique que professionnelle ?

Ce programme m’a ouvert de nouveaux horizons. D’abord par son caractère international mais aussi et surtout parce qu’il m’a appris à manier un business plan, faire une étude financière, élaborer un plan de communication, toutes choses très éloignées de ma formation initiale et qui me paraissaient complexes avant. En sortant de l'Aerospace MBA, je me suis senti armé pour lancer mon entreprise.

De TBS à Coovia, d'où vous est venue l'envie d'entreprendre ?

Ayant la double nationalité franco-américaine, j'ai hérité de la fibre entrepreneuriale.
De plus, dès ma sortie de la formation en 2010, ma hiérarchie m’a proposé de rejoindre la très convoitée Cellule Innovation d’Airbus qui allie le prototypage et les aspects opérationnels et marketing.
Un environnement très stimulant où vous voyez des innovations vous passer devant le nez en permanence… Ce qui a décuplé mon envie de voler de mes propres ailes.

Quel a été l'élèment déclencheur pour créer Coovia ?

Le déclic s’est produit en 2012. J’étais dans ma voiture et je supportais de plus en plus difficilement les embouteillages quotidiens pour rejoindre le site d’Airbus ; c’est ce qui m’a inspiré Coovia, une application de covoiturage en temps réel et adaptée aux trajets du quotidien.

En quoi consiste cette application et comment fonctionne-t-elle ?

L’originalité de Coovia est d’offrir une solution globale de porte à porte, en remplissant les sièges vides disponibles dans tous les moyens de transport – les voitures particulières comme les bus, le métro, le tram et même les selles des vélos.
C’est un système intelligent reposant sur le Big Data, qui croise à la fois les données personnelles des candidats au covoiturage et utilisateur du service, et les données open-data de l’agglomération toulousaine et des réseaux de transport.

De quelle manière Coovia s'est-elle développée ?

Crée en 2013, Coovia compte aujourd’hui 3500 utilisateurs sur le Grand Toulouse et j’ai également pu nouer des partenariats avec les grandes entreprises, dont Airbus évidemment,  le plus gros employeur de la région.  Ses salariés peuvent ainsi bénéficier de l’application.

Quels sont vos futurs projets pour votre start-up ?

Je suis très fier des retombées et des aboutissements de mon projet et je prévois le déploiement de Coovia sur Paris, Nantes, Lille et Bordeaux.

Alors si vous aussi comme David Larcher, vous êtes passioné d'aéronautique et souhaitez développer votre esprit entrepreneurial dans un environnement international, rejoignez l'Aerospace MBA !

En savoir plus sur l'Aerospace MBA ›