Attye Maher

Retour aux portraits
Date de publication : Mercredi 8 Juin 2016
Entreprise : Cabinet d’avocats ALTEGIS | Fonction : Avocat à la cour

Relatez en quelques lignes votre parcours avant d’intégrer TBS ?

J’ai intégré TBS dans le cadre du MS MJA en partenariat avec l’Ecole des Avocats Sud-Ouest Midi Pyrénées. J’ai suivi un cursus en droit des affaires qui s’est achevé par l’obtention d’un Master 2 Juriste d’affaires – DJCE avec un certificat d’études spécialisé en droit des sociétés avant d’intégrer l’école des avocats la même année que le MS MJA.

Pourquoi avez-vous choisi TBS ?

TBS était la seule école de commerce proposant un MS à la fois économique et juridique offrant une complémentarité parfaite avec les enseignements juridiques prodigués par l’école des avocats.

Comment décririez-vous l’ambiance de travail et de vie au cours de votre année à TBS ?

TBS met au service de ses étudiants des installations et équipements permettant la mise en application optimale des enseignements proposés. L’ambiance est résolument studieuse tout en étant décontractée.

Quel est votre plus beau souvenir / événement marquant à TBS ?

Le projet GLOBECOM avec une mise en situation réelle ainsi que la négociation juridique internationale avec nos interlocuteurs indiens. Nous avions réellement l’impression de conclure un contrat international dans des conditions de négociations complexes avec un objectif à atteindre et un partage de compétences. Nous avions tous une motivation et une implication réellement exaltantes !

Que vous a apporté cette formation tant dans l’approche pédagogique que professionnelle ?

La formation pluridisciplinaire et pratique du MJA est un complément incontournable de la formation juridique d’avocat. Elle permet d’appréhender concrètement les problématiques d’un chef d’entreprise, d’en cerner les besoins et d’établir des solutions juridiques, réalistes et pragmatiques.

Qu’est-ce qui vous plaît dans le Droit des Affaires ?

Le droit des affaires est au carrefour de la matière juridique et de la vision stratégique du monde des affaires. Ainsi il s’agit d’un droit résolument pratique tourné vers les préoccupations économico-financières pragmatiques permettant à l’avocat d’évoluer dans une sphère tant juridique qu’entrepreneuriale au service des chefs d’entreprises.

En quoi consiste votre travail au quotidien ?

La particularité de l’avocat d’affaires réside dans un besoin permanent de proximité avec le client et d’une appréhension quotidienne du terrain commandant une mobilité permanente et une bonne capacité d’adaptation.

Quel est votre parcours après TBS ?

Projet, entreprises, etc. Après le MJA, j’ai prêté serment et exercé la profession d’avocat en droit des affaires et plus particulièrement en droit des sociétés.

Que vous apporte votre formation (compétences/outils) au quotidien ?

Cette formation m’a apportée une vision pluridisciplinaire des matières et une vision accrue des problématiques des chefs d’entreprise.

Que vous ont apporté votre stage lors de votre année à TBS ?

Etant élève-avocat mon stage a consisté à l’appréhension des fondamentaux de ma future profession.

En quoi TBS vous a aidé dans votre parcours professionnel ?

TBS m’a permis d’avoir une formation pratique et pluridisciplinaire. En outre, celle-ci permet de faire partie d’un réseau d’affaires non négligeable.

Quels sont vos projets professionnels à 5 ans ?

Continuer la pratique de ma profession tout en continuant à se perfectionner en droit des affaires. Un programme ambitieux dans un domaine où chaque jour vous rend encore plus ignorant que la veille. Enfin, il est important, à mon sens, de participer à la vie du Mastère MJA.

Quelle valeur de TBS vous correspond le mieux (enthousiasme, éthique, audace ou ouverture) ?

L’audace.

Avec du recul, quel regard portez-vous sur votre formation ?

La double compétence Droit/Ecole de commerce a constitué un atout incontestable dans l’exercice de la profession d’avocat en particulier en droit des affaires. Les compétences acquises durant le MS notamment en gestion et en analyse financière m’a permis d’appréhender avec une acuité importante les demandes des dirigeants ou des responsables juridiques.

De quoi êtes-vous le plus fier ?

De pouvoir via mon exercice professionnel participer modestement au développement du tissu économique régional.

Si vous aviez un message à adresser aux futurs candidats, quel serait-il ?

Qu’ils sont à l’aube d’une très belle année à la fois formatrice et épanouissante.