Amaury NOIREL

Retour aux portraits
Date de publication : Vendredi 29 Janvier 2016
Amaury Noirel

Amaury NOIREL, diplômé du programme Grande École en 2013 lance, à Strasbourg, Flore & Zephyr. Le savoir-faire « made in France » et l’or équitable, sont les deux composants cette maison de joaillerie à la fois élégante et engagée, moderne et respectueuse d’un savoir-faire millénaire, chic et éthique.

Un parcours à TBS orienté industrie, high tech et grande entreprise…

J’ai intégré le programme Grande École de TBS après un Bachelor en logistique obtenu en Allemagne et après une expérience professionnelle en tant que responsable logistique dans une PME allemande. Je suis entré à TBS avec l’ambition de faire carrière chez Airbus. J’ai d’ailleurs réalisé mes deux ans à TBS en tant qu’apprenti « Supply chain Manager » dans cette entreprise.

Au cours de mes années TBS, j’ai suivi la majeure « business communication and beyond » qui apprenait les règles de communication personnelle et professionnelle, orale et écrite. Cette majeure enseignait quelque chose d’extrêmement important dans la vie en entreprise : le savoir-être et les soft skills. Ces « petites choses », souvent sous-estimées, font souvent la différence et vous qualifie plus facilement pour des postes à responsabilités.

Du côté de l’option professionnelle (OP), j’ai choisi de suivre « Management de l’environnement High Tech », réalisé en partenariat avec l’INSA de Toulouse. Le but de cette OP étant d’apprendre à manager des projets en entreprises avec des profils divers (ingénieurs, contrôleurs de gestion, manager, etc.) et de créer une synergie des compétences.

Quand le management rencontre l’art !

Ma rencontre avec Laura, diplômée de la prestigieuse école Boulle, a été décisive. Cette école forme aux métiers d’Art comme la sculpture, le tournage d’art, l’ébénisterie ou encore la joaillerie. On y apprend à combiner une démarche artistique et créative à une approche pragmatique du travail de la matière, à créer le beau et l’unique en tenant compte d’aspects pratiques de réalisation et de création de valeur pour le client.

Nous nous sommes rencontrés il y a quelques années, avec tous les deux l’envie d’entreprendre, et puis un jour nous avons eu l’idée de monter notre entreprise ensemble.

Après que Laura ait passée quelques années dans des ateliers parisiens à parfaire sa technique, nous avons lancé le projet en 2015, et nous avons ouvert notre atelier-showroom Flore & Zephyr en décembre de la même année.

Laura s’occupe de l’ensemble de la partie atelier, du développement des collections à la réalisation. Pour ma part, je m’occupe de la communication, du développement commercial et de l’ensemble de la partie administrative.

La formation à TBS m’a tout d’abord donné une sensibilité à l’économie responsable. Et puis elle m’a donné l’occasion de créer des projets avec des gens d’une grande diversité (en particulier grâce à mon OP). Cela a été un enseignement riche.

L’envie d’entreprendre

Ce qui nous a poussé à entreprendre c’est l’envie de créer une entreprise qui nous ressemble à la fois sur un plan esthétique, et sur un plan éthique mais aussi de donner du sens à ce que nous faisons en essayant d’avoir une chaine d’approvisionnement plus humaine et plus responsable et de remettre le savoir-faire français en valeur.

A l’origine, Laura avait pour projet de créer son atelier de joaillerie, et je lui ai proposé de l’aider à développer son projet sur les problématiques administratives et de financement, tout en restant externe à ce projet. Et puis petit à petit, nous nous sommes pris au jeu et nous avons décidé de lancer notre marque de joaillerie responsable ensemble : Flore & Zephyr.

Nous avons eu l’ambition de créer une maison de joaillerie à la fois élégante et engagée, moderne et respectueuse d’un savoir-faire millénaire, chic et éthique. Chic, en intégrant des inspirations modernes et élégantes au cœur de nos bijoux. Éthique, par l’utilisation d’or labélisé Fairmined garantissant le respect de normes environnementales strictes, et de bonnes conditions humaines aux communautés minières qui extraient le minerai.

Les trois valeurs de Flore & Zéphyr

Le marché de la joaillerie est effectivement assez concurrentiel, mais se sont majoritairement les bijouteries « de supermarché », qui font fabriquer leurs bijoux en Asie, qui endossent cette concurrence par les prix et de la baisse d’intérêt des clients.

Nous avons chez Flore & Zéphyr trois éléments de différenciation qui nous permettent d’être optimistes quant au développement de notre société :

  • L’utilisation d’or équitable : Flore & Zéphyr utilise pour l’ensemble de ses créations de l’or responsable, labélisé Fairmined ou de l’or recyclé. Le label Fairmined garantit le respect par l’ensemble des mines de son réseau d’exigences strictes sur un plan environnemental, social et sociétal.
  • Le savoir-faire artisanal et le made in France : les clients sont à la recherche de sens. Les bijoux ne peuvent plus se permettre d’être seulement beau esthétiquement. Ils doivent avoir une composante symbolique. Ce qui plait à nos clients, c’est de savoir que le bijou a été fait spécialement pour eux, dans notre atelier en France et qu’en plus par cet achat, ils aident au développement des communautés minières.
  • L’artisanat 2.0. : notre entreprise a l’ambition de devenir un acteur important de la joaillerie 2.0. afin de pouvoir être présent rapidement sur l’ensemble du territoire national, et en Europe dans les années futures. Notre site sera marchand d’ici quelques semaines, et sera traduit en allemand et en anglais avant la fin de l’année 2016.

Les clés de la réussite entrepreneuriale

  • La passion : la plus importante. C’est le moteur du projet. Sans elle, le projet risque de manquer de sens, d’ambition et n’arrivera pas à créer la valeur nécessaire pour le client.
  • La persévérance : elle découle de la passion. C’est elle qui vous permet d’affronter les (nombreux) écueils du parcours d’entrepreneur.
  • La créativité : c’est elle qui permet la différenciation et vous rendra unique dans la manière de répondre aux besoins de votre client.
  • Savoir s’entourer : l’entrepreneur doit organiser bon nombre de choses qui ne sont pas dans son domaine de compétence. Il doit donc apprendre à dénicher des gens compétents à qui il fera confiance.

Mes meilleurs souvenirs à TBS

A TBS, je ne m’étendrai pas sur la fête qui a suivi le grand écrit. ;-) Je parlerai plutôt du cours de « développement d’un projet innovant ». Nous devions construire un projet qui imaginait que nous avions trouvé une technologie innovante et nous devions construire un business plan et le présenter afin de séduire des investisseurs le tout avec 72h pour créer le projet. Je crois que c’est ce projet qui a réveillé ma fibre entrepreneuriale.
En tant qu’entrepreneur, c’est le premier mail de clients, des futurs mariés, pour dire qu’ils étaient enchantés de leurs alliances.

Toujours plus de projets pour développer Flore & Zephyr

Nos projets sont étroitement liés à nos trois objectifs qui sont de gagner en visibilité pour satisfaire un maximum de clients, de développer de nouvelles collections et de se développer sur le marché allemand.

  • Gagner en visibilité via le développement de partenariats à l’échelle locale pour gagner en visibilité notamment en développant des projets avec de jeunes designers.
  • Développement de collections car nous souhaitons créer une nouvelle collection femme, une pour homme et diversifier notre collection mariage.
  • Ouverture vers le marché allemand par la présence dans des boutiques branchées du même type que « Colette » à Paris et par la traduction de notre e-boutique en allemand. Les allemands sont très « eco friendly » et seront certainement sensibles à notre démarche.

Flore et Zephir

Accédez au site de Flore & Zephyr >