Agathe MOLINAR

Retour aux portraits
Date de publication : Mercredi 10 Juin 2015

N°1 de la vente de lingerie en ligne, Lemon Curve a été lancée en octobre 2011 par Agathe Molinar, diplomée du Programme Grande École en 2008.
Envoi et retour gratuits, conseils personnalisés et large choix de styles et de tailles font de Lemon Curve le « Sarenza de la lingerie ». Focus sur un site web de vente de lingerie 2.0 ...

Agathe, pouvez-vous nous rappeler votre parcours à TBS ?

Je suis entrée à TBS après un DEUG d’économie et de gestion. Ayant en tête l’idée de la création d’entreprise dès mon entrée à l’école, j’ai choisi de construire mon parcours scolaire avec cet objectif. J’ai ainsi toujours cherché à avoir une vision globale de l’entreprise au sein de mes expériences en tant que stagiaire. J’ai occupé des postes de comptable, autonome auprès de mes clients, à New York, puis de business developper chez Pierre Fabre en Inde. Et enfin, contrôleur de gestion au sein d’une société d’une trentaine de personnes. J’ai accompagné mes expériences par des options finance, stratégie et bien-sûr entrepreneuriat en dernière année à TBS. La rencontre avec des chefs d’entreprise et le partage de leurs expériences au sein de l’option ont confirmé ma volonté d’entreprendre.

Vous avez récemment créé votre société : Lemon Curve. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Lemon Curve est le 1er grand magasin de la lingerie en ligne. Nous distribuons plus de 90 marques de lingerie et maillots de bain pour femme, dans toutes les tailles, pour tous les budgets et tous les styles.
L’idée est née d’un besoin personnel insatisfait : je ne trouvais aucun site sur lequel j’avais envie d’acheter ma lingerie, j’en ai donc créé un ! J’avais la volonté de créer un site accessible à toutes les femmes… avec un large choix de produits et des services tels que l’envoi et le retour offert, ainsi que des conseils de qualité pour guider nos clientes.
Nous sommes actuellement le plus gros acteur du secteur en France, avec des ambitions internationales prévues pour 2017 et un chiffre d'affaires de 500 000 euros (en 2012).

Quelle est l’origine de ce projet ?

Très attirée par le milieu du web par son dynamise, ses ambitions et ses possibilités, je me suis intéressée aux secteurs mal adressés. La lingerie était bien vendue par des distributeurs généralistes mais il n’y avait aucun acteur spécialiste comme existaient Spartoo et Sarenza pour les chaussures. Le marché est vaste et offre donc de belles opportunités !
Le métier d’e-commerçant est un métier complexe. L’importance des investissements marketing et la complexité de la gestion de stock en font un métier très analytique. Allier cette dimension chiffrée à une certaine créativité me plaît énormément.

Quelles sont, selon vous, les clés de succès d’une création d’entreprise ?

Il est primordial de savoir se concentrer sur l’essentiel : ses clients. Comment les trouver ? Qu’attendent-ils ? Comment les satisfaire ? Comment les fidéliser ? Quelque soit le type d’entreprise, tout doit être fait pour le client. J’ai donc instauré cette vision « client focus » au sein de Lemon Curve et ce dès son lancement.
Au-delà de cet aspect business, la remise en question est permanente chez un entrepreneur. Il faut avoir une vision mais savoir la faire évoluer… Et aussi avoir de nouvelles idées pour faire évoluer son entreprise.

Quel est votre meilleur souvenir à TBS et en tant d'entrepreur ?

La création d’entreprise est une montagne russe d’émotions. On alterne des périodes de stress intenses et des moments de satisfaction si forts qu’ils font oublier toutes les difficultés. Un peu comme les périodes d’examens à TBS ou les projets de groupe… La première commande sur le site a été un très bon souvenir. Voir se concrétiser une idée gribouillée sur un bout de papier quelques mois plus tôt est extraordinaire !

Quels sont vos futurs projets ?

Je suis pour le moment concentrée à 300% sur Lemon Curve mais une chose est certaine, d’autres entreprises suivront !

Visiter le site Lemon Curve